Bonjour     visiteurs jour : 52     Total clics   :   1210543       Sites associés 

Les joies de l'informatique et de l'internet !





Coucou et merci


 
Clics 442

Septembre 2007  

 

Open Document Format (ODF)

Format normalisé ISO de la suite bureautique libre OpenOffice.org

attaqué par

Office OpenXML (OOXML)

Format non normalisé de Microsoft

 

Microsoft  veut faire officialiser par la norme internationale ISO le format de fichiers bureautique de sa nouvelle suite Office.
 
Après avoir, pendant plus de vingt ans, développé et imposé grâce au succès de Word, Excel et Powerpoint des formats de fichiers propriétaires, sur lesquels aucune autre entreprise ou organisation n'avait de droit de regard, la firme Microsoft a changé radicalement de position. Désormais, elle cherche à obtenir le titre de norme ISO pour son format Office OpenXML (OOXML).

 

Avec la normalisation de ce format, il s'agit justement de lever les incertitudes juridiques et techniques qui ont favorisé le développement du logiciel libre au grand dam de Microsoft. Ses formats propriétaires lui ont joué des tours. (Comment attaquer pour copie si on ne montre pas ses originaux !)

 

Les gouvernements et les entreprises, ont tendance à délaisser Microsoft pour Linux ou OpenOffice.org qui, outre l’avantage d’être gratuits, ont également l’avantage énorme d’avoir un code source accessible à tous et donc vérifiable. Une guerre informatique n’est pas à écarter et malheur à ceux qui ne contrôleraient pas ce qu’ils utilisent. Un code propriétaire et secret peut contenir une multitude de choses dont les virus internet nous donnent un avant-goût. Dans ces conditions des pays comme la Chine ne peuvent qu’être hostiles à la suprématie de Microsoft.


Dans le camp du logiciel libre, qui compte Sun, IBM ou Google, (des gros calibre du business) on préfère le format conçu autour de la suite libre OpenOffice.org, l'Open Document Format (ODF), qui a reçu le statut de normes en 2006.

 

Pour empêcher la normalisation du rival, les arguments pleuvent. Ainsi, l'Office Open XML ne serait pas véritablement un format libre. Sa documentation de 7000 pages (!) serait volontairement complexe, afin d'en limiter les applications à d'autres logiciels que ceux de Microsoft. De plus, les développeurs qui se risqueraient à intégrer les formats ne seraient pas à l'abri de poursuites.

Il n'y a aucune garantie que quiconque écrivant un logiciel qui mettrait en application entièrement ou partiellement les spécifications d'OOXML ne soit pas déclaré responsable de contrefaçons ou soumis à des redevances de brevets par Microsoft ;

Une pétition en ligne qui met en avant l’inutilité d’avoir deux formats, (Comme c’est vrai !) recueille plus de 40.000 signatures. pétition

 

Microsoft fait aussi dans le lobbying, souligne les vertus de son format et aligne ses soutiens sur des sites communautaires. Cependant, il n'est pas prêt à renoncer complètement au contrôle sur les formats en adoptant l'OpenDocument, soulignent ses opposants.


Microsoft devra encore patienter pour imposer son format de fichier « Office OpenXML ». L'organisation internationale de normalisation (International Standard Organization ISO) a rejeté sa demande de normalisation. La France, avec d'autres pays, y était opposée. Lors d'une conférence de presse, les responsables de l'Afnor, l'homologue français de l'ISO, avaient résumé lundi leur position par un « non, mais ». Autrement dit, si Microsoft revient sur certaines de ses choix, l'Afnor pourrait, lors d'un deuxième examen en février, reconsidérer son vote.

 

L'idée originale de l'Afnor, (L’organisme de normalisation français) soucieuse de l'interopérabilité, d’après ses experts qui se sont très largement investis dans ces travaux, est qu'une convergence était possible. Il s'agirait de séparer l'OfficeOpenXML de Microsoft en deux : un cœur qui devra être rapproché de l'OpenDocumentFormat, et des extensions, qui comprendraient toutes les spécificités des logiciels de Microsoft critiquées par le monde libre, et qui doivent assurer la compatibilité avec les précédentes versions d'Office. (Sacrés français qui aident Microsoft avec l’argent des contribuables !)

 

Pour remporter cette première manche en février, Microsoft devait recevoir l'appui d'au moins deux tiers des suffrages exprimés. Il n'a obtenu que 53% de votes favorables. Le Japon, le Canada, l'Inde, la Chine, le Brésil et la Grande-Bretagne ont, avec la France, voté contre. Les Etats-Unis, le Portugal, la Suisse et l'Allemagne ont voté pour, ces trois derniers avec commentaires. La décision finale interviendra début 2008. 
 
d'après Benjamin Ferran  Lexpansion 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le point fort de Microsoft est la qualité supérieure de ses logiciels. Quoi qu'on en dise ils sont plus efficaces que les logiciels libres.

 

Mais les écarts se réduisent et Microsoft le sait.

 

De plus son hégémonie en irrite beaucoup, sans compter que le maître du monde des ordinateurs est le maître du monde tout court s'il les contrôle un tant soit peu et a la possibilité de les paralyser selon le pays où ils fonctionnent détectable très facilement par internet.

 

Après l'hégémonie de Microsoft, celle d'Internet devra également être remise en cause tant les virus et le spam nous emmerdent au point que ce n'est plus possible de supporter ça.

 

Après l'intranet des entreprises qui peut-être isolé de l'internet inventons l'extranet protégé des virus, et du spam d'internet. Moins ouvert mais plus sûr.

 

 

Norme ISO pour Microsoft ?

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 19-2-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    482974   dont aujourd'hui :   52    En ligne actuellement :  3      Total des clics   1210543