Bonjour     visiteurs jour : 9     Total clics   :   1233548       Sites associés 

Les joies de l'informatique et de l'internet !





Coucou et merci


 
Clics 229

L’informatique, visite guidée

Voila c’est fait, la révolution informatique s’est déroulée sous nos yeux ces 50 dernières années et avec l’internet à haut débit nous passons à une nouvelle grande étape : l’informatique au quotidien chez les particuliers.

 

Comme la révolution industrielle qui se fit dans les secousses et les difficultés avant que la société ne se soit adaptée et que les machines se révèlent enfin comme un formidable outil de progrès, l’informatique connu aussi problèmes et déboires.


Les entreprises s'équipérent en matériel et en logiciel de façon plus ou moins heureuse, puis la vague hi-tech vint tout perturber avec son lot de start-up et de folie des grandeur.


Tous les à-coups et ajustements ne sont pas terminés mais il ne fait plus aucun doute sur l’importance et l’irréversibilité de cette nouvelle étape des hommes.

 

Il est temps de prendre les choses en main et de ne plus se laisser dominer mais de dompter ce formidable outil et d’en faire son serviteur zélé et infatigable, comme ce fut le cas pour les machines.

Un tout petit peu d’histoire.

 

     

 

Du boulier au micro processeur en passant par la machine de Pascal

Le boulier est constitué de boules pouvant se déplacer sur des tiges. Il permet de représenter des nombres (mémoire) et d'effectuer des opérations (calcul). Il fut inventé vers 3000 ans avant J.C.

 

La première machineà calculer digne de ce nom : la pascaline, fut inventée par le savant, philosophe et écrivain Blaise Pascal vers 1640. L’exploit pour l’époque consistait à gérer les retenues et à les reporter de roulette en roulette (une roulette par dizaines) età gérer la soustraction par complément. Sans parler de la fabrication et de l’ajustageà la main de pièces de précision horlogère.

C’est aussi la première machine qui a réellement fonctionné !

Elle était destinéeà aider son père, percepteur de taxes.

 

Un peu plus tard vers 1804 le lyonnais Joseph-Marie Jacquard d'abord ouvrier dans une entreprise textile travailla au Conservatoire des arts et métiers de Paris à la mise au point d'un métierà tisser. Il s’inspira de la machine de Falcon (1728) commandée par des plaquettes de bois perforées qu’il remplaca par un carton,à la manière des orgues de Barbarie. Au lieu de jouer un air de musique il dessinait un motif artistique sur les panneaux de soierie, toujours le même, toujours parfait.

 

Ce ne fut pas du goût des canuts, ouvriers tisserands lyonnais qui virent là un concurrent déloyal. Des grèves s’ensuivirent, la plupart des machines furent détruites. Cependant, elles finirent par connaître un très grand succès (10 000 en service en 1812). Ainsi va le progrès.

 

N’oublions pas C. Babbage qui vers 1833 conçut une machine analytique constituée d'un moulin (l’unité de calcul), d'un magasin (la mémoire), et d'un dispositif de contrôle, le tout activé avec des cartes (opérations ,variables et nombres). Il fut aidé par la mathématicienne Ada Lovelace qui définit le principe d'itérations successives. elle appella "algorithme". le processus logique permettant l'exécution d'un programme en l'honneur du mathématicien arabe AL KHOWARIZMI.

 

Babbage est considéré comme le grand-père des ordinateurs.
et ajouterais-je Ada la grand-mère des programmeurs de génie

 
 
Informatique,visite guidée

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 28-5-2018.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    489381   dont aujourd'hui :   9    En ligne actuellement :  1      Total des clics   1233548